La mamie de 71 ans compromise dans un trafic de drogue avec son petit-fils

Arrêtés mardi matin, les six mis en cause avaient été placés en garde à vue, prolongée deux fois.

Dans cette affaire, la grand-mère jouait le rôle de “ nourrice ” stockant dans son appartement d’une cité à Saint-Ouen, une banlieue au nord de Paris, la drogue qu’elle mettait dans des sachets. Ils étaient récupérés ensuite par les vendeurs, selon une source policière.

Du début d’après-midi jusqu’à la nuit, des dizaines de consommateurs - jusqu’à trente par heure selon les enquêteurs - défilaient dans un hall voisin du domicile de la septuagénaire pour acheter des stupéfiants, ont constaté les enquêteurs.

En perquisitionnant au domicile de la grand-mère, les policiers ont découvert 230 grammes de résine de cannabis, des sachets d’herbe, des barrettes de cannabis, du matériel destiné à conditionner et peser la drogue, 980 euros, ainsi qu’un livre de comptes.

Arrêtée mardi, la septuagénaire a nié toute participation au trafic, tandis que son petit-fils a reconnu que de la drogue était stockée au domicile de sa grand-mère.

Ce trafic de stupéfiants était géré depuis sa cellule par un détenu incarcéré pour trafic de drogue.