Dieumerci Mbokani (Anderlecht) est-il le meilleur attaquant de Belgique? (sondage)

Après le match remporté par les Anderlechtois face à Genk, dimanche, plusieurs noms revenaient dans les discussions: Kljestan, Benteke, Biglia, Mbokani et Suarez. Entre autres... Mais celui qui recueillait le plus de suffrages, c’est l’attaquant congolais du Sporting, qui a d’ailleurs été élu homme du match par les supporters bruxellois.

Ariël Jacobs, lui, reconnaissait être "bouche bée" devant la prestation de son joueur 

Auteur de deux buts, Dieumerci Mbokani a surtout rappelé qu’il disposait de qualités techniques exceptionnelles et une vivacité à faire tourner en bourriques bon nombre de défenseurs. Des qualités qui lui avaient jadis permis de gagner son transfert, du Standard à Monaco. C'était à la fin de la saison 2010.

Un transfert pas vraiment réussi, c'est vrai. "Vu le prix déboursé, Dieumerci Mbokani a tout de suite été soumis à une grosse pression", commente ce mardi, dans Sudpresse Sports, Marc Keller, ancien directeur technique du club de la principauté. "Les résultats n’ont pas suivi sur le Rocher, il ne marquait pas et il est ainsi devenu la victime du malaise ambiant. Cela ne s’est guère arrangé à Wolfsburg puisque, à peine arrivé, il a vu Steve McLaren se faire limoger... Or, c’était l’Anglais qui le désirait dans son équipe. Felix Magath, qui a pris le relais, ne croyait pas en Mbokani... Il n’a pas eu de chance." Sans compter que le joueur allait devoir affronter la pire des épreuves: la perte d’un enfant...

Mais après avoir traversé cette période effroyable, le joueur est revenu à son niveau. Déroutant, insaisissable,... A tel point que son agent et ami intime, Fabio Baglio, estime aujourd'hui sa valeur entre 15 et 20 millions. Un témoignage à lire ce mardi, également dans votre Sudpresse Sports.

Un journal où vous pourrez également lire une analyse sur le Standardman Michy Batshuayi, présenté ce lundi, dans la presse espagnole, comme un "mix" entre Romelu Lukaku et... Mario Balotelli. Rien que ça.