Ligue des champions: Barcelone se rassure en battant Leverkusen 1-3

     Loin du Barça des grands jours, l'équipe de Pep Guardiola a pris une bonne option pour une place en quarts avant le match retour du 7 mars au Camp Nou, infligeant à Leverkusen sa première défaite à domicile cette saison en Ligue des champions.
    Dix ans après sa finale perdue face au Real Madrid, Leverkusen, brillant en phase de poules de la C1 mais nettement distancé en Bundesliga (6e), espérait un miracle, un jour sans du Barça, pour au moins maintenir l'espoir jusqu'au déplacement en
 Catalogne.

 Le Barça, lui, se présentait dans la grisaille de la Ruhr et sous la pluie, animé d'un farouche désir de victoire, trois jours après le revers à Osasuna (3-2) en championnat reléguant le tenant du titre à 10 points du Real Madrid.

 L'entraîneur Pep Guardiola avait finalement aligné le milieu Sergio Busquets, à peine remis d'une blessure à un genou, Xavi, Iniesta et Fabregas faisant leur retour après un passage sur le banc à Osasuna.

  Comme pour se rassurer, et face au double rideaux défensif du Bayer, le Barça se contentait de monopoliser le ballon (jusqu'à 80% de possession), maintenant l'adversaire dans sa moitié de terrain mais s'attirant les sifflets des supporteurs
 allemands.

  Jusqu'à un coup de patte de... Leo Messi. Très discret jusque-là, l'Argentin se transformait en passeur: dos au mur, il faisait une brillante ouverture de l'extérieur du pied gauche vers le Chilien Alexis Sanchez qui trompait Bernd Leno d'une frappe
 croisé (1-0, 41e).

 Le triple Ballon d'Or manquait de doubler la mise juste avant la pause, laissant penser que la partie était en voie d'être bouclée.

 Et surprise! Sept minutes seulement après le retour des vestiaires, le Croate Vedran Corluka centrait et le Tchèque Michal Kladec sautait plus haut que Sanchez pour égaliser (1-1). Une occasion, un but, du réalisme à l'allemande!
    Mais Sanchez, comme pour se racheter, profitait d'un super service de Cesc  Fabregas, pour entrer dans la surface, dribbler le gardien et redonner l'avantage aux Catalans (55e).

 Contraints à l'offensive, les Allemands profitaient d'un certain laxisme de la défense catalane pour mettre à l'ouvrage Valdes, sauvé même par son montant gauche sur une frappe de Gonzalo Castro (64e).

  Le match se terminait sur une note définitivement offensive. Face à des Allemands se ruant à l'attaque, Messi échouait une première fois sur le poteau après un beau slalom dans la défense. Mais à deux minutes de la fin, le génial Argentin, combinant
 avec Alves, inscrivait le 3e but, son 7e en Ligue des champions cette saison.

Lyon bat l'Apoel Nicosie

L'Olympique lyonnais, malgré une large domination, s'est contenté d'un succès sur la plus petite des marges contre l'Apoel Nicosie, qui le place tout de même en bonne position avant de disputer le match retour le 7 mars.

   Alexandre Lacazette a été le buteur de l'OL grâce à une frappe légèrement détournée qui a lobé le gardien adverse (58e).

 Mercredi, les 8e de finale aller se poursuivent avec Zenit Saint-Pétersbourg contre Benfica (17H00 GMT) et le choc AC Milan-Arsenal (19h45 GMT).
    
    AFP