Jean-Luc Delarue sera jugé pour acquisition et détention de cocaïne

La date de son procès n’a pas encore été arrêtée mais il devrait avoir lieu fin juin ou début juillet devant le tribunal de Nanterre en région parisienne, selon une source judiciaire.

Jean-Luc Delarue, 47 ans, avait été interpellé le 14 septembre 2010 à son domicile parisien - où quinze grammes de cocaïne avaient été saisis par les enquêteurs -, puis mis en examen en janvier 2011.

A ses côtés sur le banc des prévenus, six personnes soupçonnées d’avoir organisé ce trafic de cocaïne et douze autres clients, qui utilisaient leurs services, seront jugées dans cette affaire. Un garçon, mineur au moment des faits, sera poursuivi devant le tribunal pour enfants de Nanterre.

Contacté par l’AFP, l’avocat de Jean-Luc Delarue, Nicolas Huc-Morel, n’a pas souhaité faire de commentaires.

L’enquête avait débuté en septembre 2009 par un appel anonyme faisant état d’un trafic de cocaïne et de cannabis dans les Hauts-de-Seine et à Paris, dirigé, par téléphone.

Le placement sur écoute de sa ligne avait permis de mettre à jour un trafic de cocaïne bien organisé, avec des commandes par SMS. Selon les écoutes téléphoniques, une quarantaine de personnes s’approvisionnaient via ce réseau.

Après avoir connu la gloire dans les années 1990 et 2000, l’animateur au physique de gendre idéal, qui se faisait l’oreille attentive des Français en recueillant leurs confidences sur divers sujets de société dans son émission “ Ça se discute ”, avait vu son image ternie et sa carrière décliner ces dernières années.

Après une cure de désintoxication en Suisse, Jean-Luc Delarue avait sillonné la France à bord d’un camping-car en 2011 pour alerter les jeunes sur les dangers de l’addiction aux drogues.