Benoît Thans, nouveau directeur technique de l'UB: "parler plus football"

Benoît Thans, dont le contrat est à durée indéterminée, quittera par conséquent son poste de coordinateur sportif de l'aile francophone de la fédération (ACFF). "Il faudra me trouver un remplaçant et j'y travaillerai également. La fédération me laisse par contre aller au bout de mes contrats en tant qu'analyste pour la télévision."

L'ancien joueur du Standard, de Liège et de Lens, notamment, n'a pas éprouvé de difficultés à accepter le poste. "Nous étions sur la même longueur d'ondes avec Francky Dury. Je vais travailler dans la continuité de ce qu'il a commencé. Je suis très axé sur la formation et il faut se donner les moyens d'arriver au sommet. Les études démontrent que nous sommes un de pays qui a le plus d'affiliés au mètre carré. Les sélections provinciales sont aussi à améliorer."

Thans a également insisté sur l'écart à boucher entre les ailes francophone et flamande de la fédération. "Il faut travailler en uniformité. L'aile flamande a déjà mis des choses en place qu'il reste à faire côté francophone. Il reste plusieurs responsables à trouver et des postes à pourvoir côté francophone". 

Steven Martens, secrétaire général, a lui déclaré que la cellule de topmanagement "rompt avec le conservatisme" et que Thans, Borgions, Madou et Van Doorslaer avaient été intégrés "sur base de leurs qualités et non pas sur base de leur identité linguistique."