Il écrit "chefs de merde" sur Facebook: 5 jours de mise à pied et 500 € d’amende

“ Journée de merde, temps de merde, boulot de merde, chefs de merde” et “j’aime pas les petits chefaillons qui jouent aux grands ”: tels sont les propos incriminés.

Ces phrases lui avaient valu une mise à pied de cinq jours par sa direction ainsi qu’une plainte.

Mardi, cette plainte passait devant le tribunal correctionnel de Paris qui a condamné le salarié à 500 euros d’amende avec sursis. Il a également été reconnu coupable d’injures publiques.

Il a également été condamné à verser un euro de dommages et intérêts à chacune des trois parties civiles.

Le jugement devra en outre être publié sur le panneau syndical de la société.