Près de la moitié des condamnés récidivent après leur libération

La ministre de la Justice, Annemie Turtelboom, qui a exposé ces chiffres mercredi à la commission Justice de la Chambre, souhaite accompagner davantage les auteurs à l’avenir.

Selon les chiffres examinés par l’INCC entre 2003 et 2005, des 46.789 personnes qui ont quitté la prison durant cette période, 44,1 % sont retournés en prison après plus de deux ans (795 jours) de liberté en moyenne. La moitié de tous les prisonniers à nouveau condamnés ont même atterri encore deux fois en prison.

Les hommes ont 1,265 fois plus de chances de retourner en prison que les femmes. Les condamnés issus de nos pays voisins ou de l’Europe de l’est ont moins de chances de se refaire emprisonner que les Belges. Les chiffres concernant les personnes de nationalité sud-européenne, turque ou du Maghreb ne diffèrent quasi pas de ceux pour les prisonniers belges.

Un jeune âgé entre 16 et 20 ans a quatre fois plus de chances de retomber en prison que les condamnés qui ont plus de 60 ans lors de leur libération.

La ministre de la Justice, Annemie Turtelboom a exposé les résultats mercredi à la commission Justice de la chambre à la suite d’une question parlementaire posée par Sabien Lahaye-Battheu (Open VLD).