Clijsters, qualifiée pour les quarts, malgré... une cheville foulée: "J'ai pensé abandonner!"

“Je ne peux pas croire que j’ai gagné”, lâchait la Limbourgeoise, tenante du titre, juste après une rencontre qui aura duré 2h23 minutes.

"4 balles de match sauvées, oui je pense que c’est le plus beau come-back de ma carrière. Ça peut pas être autrement (elle rit). Je ne peux pas croire que j’ai gagné. Je savais avant cette rencontre que ce serait dur physiquement, mentalement etc. Mais jamais je n’avais imaginé que ce le serait à ce point. C’est incroyable. Je n’ai certainement pas livré mon meilleur tennis, mais je me suis battue sur tous les coups. Je ne voulais rien donner de gratuit à mon adversaire. Je me suis battue à chaque coin du court, je n’ai jamais abandonné. Vous voyez, c’est la preuve que ça peut payer en tennis.

Je me suis forcé la cheville après seulement six jeux. Sur le moment même, l’abandon m’a traversé l’esprit, mais je me suis dit que je ne pouvais pas sortir de ce match comme ça, que je ne pouvais pas quitter cet Open d’Australie, mon dernier Open d’Australie de la sorte. Oui, je me suis battue contre tous les éléments pour revenir. Tu ne sais jamais, non plus, ce qu’il se passe de l’autre côté du court… Et puis, il y avait mon coach dans le box, Stefan, mon sparring, Sam mon physio qui m’encourageaient et aussi tout ce public : je ne peux que leur dire merci aujourd’hui. Sur la quatrième balle de match, je ne sais plus trop à quoi je pensais. J’ai gagné ce point (rire) ?  En fait, j’ai vu qu’elle se tenait loin de sa ligne, j’ai tenté amortie, puis lob… et j’ai ensuite gagnée quelques bons points. Je suis si heureuse ! »