Albert de Monaco dinaît mardi à Gand :"le prince est un homme normal"

Il est 13h30 mardi lorsque le prince, flanqué d’agents de sécurité et de policiers, fait son entrée au restaurant gantois.

Il m’a dit bonjour tout simplement en me serrant la main ”, raconte le Chef Coq du t’Nieuw Stadion, Patrick Naudst. “ Il n’en a pas rajouté, bref, un homme normal.

Le prince est intéressé par ce que je fais, il a même visité mon atelier ”, explique l’artiste flamand Wim Delvoye. “ J’en ai d’ailleurs profité pour y mettre un peu d’ordre. Pour l’instant, il n’a encore rien acheté, mais cela pourrait encore venir.

Albert de Monaco semble s’être particulièrement intéressé aux œuvres d’envergure et peu conventionnelles de l’artiste. Comme le sont par exemple ses cochons tatoués ou sa non-moins célèbre Machine à Caca.

Cela fait des années que le prince suit mon travail ”, poursuit Wim Delvoye. “ Il a déjà pu contempler certaines de mes œuvres à l’étranger, notamment à Dubaï.”

Dans son choix de menu, le prince a fait dans la simplicité: carpaccio de bœuf, saumon et foie gras en entrée, suivit d’un cabillaud avec caviar. Le tout arrosé d’un Château Belle-Brise Pomerol 2003 et d’un Meursault Charmes 2004.

C’est sur une simple Dame Blanche que s’est conclue cette rencontre pour le moins particulière, que Patrick Naudst, le Chef du restaurant t’Nieuw Stadion, n’oubliera pas de sitôt: “ J’étais tellement stressé, j’ai au moins perdu deux kilos durant les jours qui ont précédé ce dîner!