Les miss insultées parce qu’elles ne viennent pas du village

« À la base, on est là pour participer au concours de Miss Sainte-Maxime », rappelaient les candidates déchues. Le maire de Sainte-Maxime a reçu les énervées pour apaiser les tensions. Les candidates locales n’étaient pas nombreuses à se présenter au concours cette année et le règlement ne précise pas qu’il faut absolument être de la région pour se présenter à l’élection, rappelle le maire.

Mais cela n’a pas calmé les choses. Lors du passage du premier corso fleuri de la saison, les Miss élues ont été insultées, on leur a craché et jeté des œufs dessus. La violence des spectateurs était telle qu’elles n’ont pas pu continuer leur défilé. Elles ont dû descendre du char et des plaintes ont été déposées.