Les soldats de Florennes coincés à Cologne au retour d’Afghanistan

Cet Airbus A310, qui a fini par quitter en matinée Douchanbé, la capitale du Tadjikistan, doit se poser vers 21h30 à l’aéroport de Cologne-Wahn sans poursuivre vers Bruxelles.

De là, les militaires belges devraient regagner leur unité en autocar, a précisé une porte-parole militaire à l’agence BELGA, assurant que les familles avaient été prévenues de ce changement de programme.

Cet Airbus allemand, réservé depuis des semaines par la Belgique dans le cadre des accords de coopération entre pays européens en matière de transport aérien, avait déjà été retardé par les conditions météorologiques hivernales à Douchanbé, qui avait, dans un premier temps, empêché son décollage.

Les passagers sont principalement des militaires des bases aériennes de Kleine Brogel et Florennes ayant participé durant quatre mois depuis Kandahar (sud de l’Afghanistan) à l’opération “Guardian Falcon”, l’appui aérien que six chasseurs-bombardiers F-16 belges fournissent aux troupes terrestres de la force internationale d’assistance à la sécurité (ISAF, dirigée par l’Otan).