Décret “ Robin des Bois ”: un compromis a été trouvé

D’ici là, chacun soumettra cette ébauche aux instances de son parti.

La réaction du cdH est particulièrement attendue, la présidente des centristes, Joëlle Milquet, ayant annoncé à deux reprises que ce décret serait supprimé lors de l’ajustement budgétaire de la Communauté.

Le décret “ Robin des Bois ” prévoit une forme de transfert de moyens entre écoles favorisées et écoles moins favorisées. L’ébauche de compromis est la suivante: la partie du texte relative aux subventions d’encadrement serait supprimée. Les écoles moins favorisées ne perdraient toutefois pas les moyens qu’elles auraient pu recevoir, ceux-ci étant compensés par ailleurs. La partie du décret relative aux subventions de fonctionnement serait maintenue mais, en raison du refinancement de la Communauté française organisé lors des accords de la Saint-Boniface, aucune école ne perdrait des moyens en 2012 par rapport à 2011.

Parallèlement, une modification interviendrait sur le nombre maximal d’élèves par classe, a-t-on appris. Celui-ci est actuellement fixé selon une moyenne, ce qui ne serait plus le cas à l’avenir. Des moyens complémentaires seraient également prévus par les crèches.

Les sorties de Mme Milquet sur “ Robin des Bois ” avaient particulièrement énervé les partenaires PS et Ecolo de la majorité Olivier. La semaine dernière, le gouvernement n’avait pas pu s’accorder sur l’ajustement budgétaire de la Communauté en raison du blocage sur le décret. A croire certaines sources gouvernementales, les ministres cdH n’avaient alors d’autre mandat que de réclamer la suppression pure et simple du décret. La solution ébauchée mercredi lui coupe une jambe mais lui conserve l’autre, commentait une source.