Fonction publique: la voie est libre pour 400 nominations

En raison de la formation du gouvernement qui se faisait attendre, aucune nomination ou promotion n’a pu être définitivement réglée durant un an et demi pour le personnel de la fonction publique, rapportent jeudi De Standaard et Het Nieuwsblad.

Le gouvernement démissionnaire craignait en effet que les nominations soient annulées par le Conseil d’Etat. Une série de fonctions n’ont pu ainsi être attribuées. Des centaines de fonctionnaires exercent aujourd’hui une fonction pour laquelle il n’ont pas encore reçu de promotion.

Le traitement des dossiers incombe au secrétaire d’Etat à la Fonction publique, Hendrik Bogaert (CD&V). Si le gouvernement confirme les nominations, celles-ci pourront être rapidement publiées au Moniteur. Mais le nouveau gouvernement peut aussi retirer une promotion, nommer quelqu’un d’autre ou encore reprendre un dossier à zéro.

Frank Van Massenhove, président du service public fédéral Sécurité sociale, espère des décisions rapides, “de sorte que l’administration puisse à nouveau travailler convenablement”.