Condamné pour le meurtre de civils, un ancien SS va purger sa peine... à 90 ans

Heinrich Boere, qui souffre d’une maladie du coeur et se déplace en fauteuil roulant, vivait jusqu’alors dans un foyer pour personnes âgées à Eschweiler. Il a été transféré vers un hôpital pénitentiaire de Rhénanie-du-Nord-Westphalie (ouest), a annoncé le parquet.

La défense du condamné avait jusqu’alors fait valoir son inquiétude en raison de l’état de santé (de son client)”, a indiqué un porte-parole du parquet. “Il a été fait appel à un expert qui a jugé que le condamné pouvait indiscutablement être incarcéré”, a-t-il ajouté.

Boere avait été condamné en 1949 par contumace à la peine capitale par un tribunal spécial à Amsterdam pour le meurtre de trois civils en juillet et septembre 1944. La peine avait été commuée plus tard en prison à vie. Le jugement avait été confirmé en 2010 par une chambre des affaires criminelles d’Aix-la-Chapelle (ouest de l’Allemagne).

Il avait perpétré ses meurtres sous l’uniforme d’un commando de SS responsable de quelque 54 assassinats commis pendant la Seconde guerre mondiale, qui agissait sous le nom de “Silbertanne” (sapin d’argent) ou “commando spécial Feldmejer” des “SS germains aux Pays-Bas”.

L’ancien SS avait réussi à s’échapper de prison aux Pays-Bas où il avait plus tard refait surface avant de regagner, en 1954, l’Allemagne et y vivre pendant plusieurs décennies sans être inquiété.