Réforme du foot wallon: 20,5 millions d’euros par an aux clubs francophones

Sur base de critères et propositions élaborés par le groupe ADOC, un groupe d’experts emmené par Benoit Thans, un montant de 20,5 millions d’euros sera mis à disposition de tous les clubs wallons et bruxellois, de la DI à la provinciale. Soit une somme globale de 101,550 millions d’euros jusque fin 2015.

Cette aide doit être consacrée à la formation pour laquelle un montant annuel de 2,65 millions d’euros est prévu: 2 M pour les clubs de D1 jusqu’aux clubs de promotion, 500.000 euros pour les clubs de provinciales et 100.000 euros pour la création de clubs (5.000 euros de subside de lancement par club), un soutient aux Comités provinciaux est prévu (50.000 euros). Ainsi un club de D1 recevra 150.000 euros, un club de D2, 100.000 euros - et pourra en outre engager un coordinateur sportif dans le cadre de la politique de l’emploi cette fois -, un club de D3 40.000 euros, un club de promotion, 15.000 euros.

Le second volet est consacré aux infrastructures (15 M d’euros annuels), notamment pour les terrains synthétiques, en plus des dossiers des stades de Charleroi et du Standard (20 M d’euros). Un volet qui ne concerne que les clubs wallons, la matière étant régionalisée et à charge de la Région de Bruxelles-Capitale pour les clubs bruxellois.

La fédération francophone de football (ACFF), qui doit encore obtenir sa reconnaissance officielle, recevra un soutient annuel de 2 M d’euros.

L’arbitrage sera subventionné à hauteur de 250.000 euros par an pour susciter des vocations, ce volet est parrainé par Jérôme Nzolo.

Une Académie du sport sera mise en avant pour offrir des formations, services et conseils juridiques, fiscaux, administratifs en collaboration avec l’AISF (250.000 euros par an).

Le football à l’école (100.000 euros), l’Ethique et la Promotion (250.000 euros par an) sont les autres volets qui permettront à tous les clubs wallons et bruxellois de bénéficier de subsides de la Communauté française.

Le ministre des sports, André Antoine, a présenté son Plan 2011-2015, en insistant sur le fait que les montants alloués seront disponibles pour les clubs à la fin du semestre pour leur permettre de les intégrer dans leur budget dès la prochaine saison.