En Angleterre, des bookmakers proposent de parier sur la fin de l’Euro

“Les paris sur la survie de la zone euro vont dans un seul sens, les joueurs voulant seulement miser sur sa disparition”, a expliqué Graham Sharpe, porte-parole de William Hill, dans un communiqué publié à la veille d’un sommet de deux jours de l’Union européenne pour tenter de sauver la zone euro.

William Hill propose une cote de 3 contre 1 pour une disparition de la monnaie unique d’ici à 2013, ce qui correspond à un gain de 3 livres pour une mise de 1 livre si ce scénario se réalise.

Il propose aussi des paris sur le premier pays à quitter l’euro, la Grèce étant favorite. “Si un pays commence l’effet domino (de départ de la zone euro), nous parions qu’il s’agira de la Grèce”, à 1 contre 4, a ajouté M. Sharpe. Ce qui signifie que sur cinq chances, il en y a quatre que la Grèce quitte l’euro, selon William Hill.

Enfin concernant l’élection présidentielle française prévue en mai, la maison de paris table sur une défaite du président Nicolas Sarkozy face au socialiste François Hollande.