Charleroi: amateur de pédopornographie, il avait acheté le dépucelage de sa jeune nièce

Le prévenu avait détenu sur son GSM des images pédopornographiques mais il était aussi poursuivi pour des faits d’outrages aux moeurs et d’attentat à la pudeur sur sa jeune nièce.

Il ne l’avait pas violée, mais lui avait proposé de la payer cent euros pour être le premier à avoir des rapports avec elle, puis trente euros par rapport qu’ils auraient encore ensuite.

Il était en aveux, tout en expliquant qu’il n’y avait pas eu de violences de sa part. Il était également apparu qu’il avait précédemment bénéficié d’une suspension du prononcé pour des faits identiques, sans en respecter les conditions probatoires.

Le ministère public avait réclamé une peine particulièrement dissuasive et dans le jugement rendu mardi, le tribunal a condamné le prévenu à trente mois de prison, dont 24 mois fermes.