Tuerie à Liège: les nombreuses rumeurs qui ont provoqué la confusion

Que de rumeurs! Dans la précipitation, de nombreuses versions ont circulé.

On a, par exemple, cru qu’il y avait trois tireurs. Et que ces derniers étaient encore actifs. Comme, par exemple, à l’ïlot Saint-Michel. Ou à la place Cathédrale, où on indiquait qu’un tireur fou était poursuivi.

Autre rumeur: il y aurait eu plusieurs personnes blessées par des tirs place et rue Saint-Paul; une évasion de détenus, du Palais de justice, a aussi été évoqué.

Mais tout cela était faux. Mais ces rumeurs étaient renforcées, sur place, par l’important dispositif policier. Il y a notamment eu une spectaculaire arrestation d’un homme rue Saint-Gilles. Elle concernait une autre affaire. Mais sur place, les gens croyaient qu’il s’agissait de l’arrestation d’un autre tireur fou.

Les policiers, manquant clairement d’informations, et en souhaitant ne prendre aucun risque, ont donc provoqué une certaine confusion dans les rues. En demandant aux gens de se réfugier, craignant la présence d’autres tireurs.

Les policiers ne savaient pas s’il y avait plusieurs tireurs ou s’il agissait d’un attentat ”, a expliqué Joëlle Milquet, la ministre de l’Intérieur, sur Bel RTL. “ Ils ne voulaient prendre aucun risque ”.