Des lettres remplies de poudre blanche suspecte adressées à des écoles

Postées au Texas, les lettres faisaient référence au groupe terroriste Al-Qaïda, mais ne contenaient pas de menaces précises.

Selon le FBI, la réception de ces lettres n’a pas fait de blessé.

La poudre ne serait que de la fécule de maïs inoffensive, a affirmé de son côté la télévision FOX 5 News, citant des sources officielles.

La mort du chef d’Al-Qaïda Oussama Ben Laden tué par un commando américain dimanche dernier a poussé les autorités à prendre des mesures de sécurité contre d’éventuels actes de vengeance sur le sol américain.

En 2001, juste après les attentats du 11-Septembre, cinq personnes étaient mortes après avoir ouvert des lettres empoisonnées au bacille du charbon (anthrax) expédiées dans différents endroits de Washington.

L’auteur de ces envois, Bruce Ivins, un scientifique du gouvernement américain, avait été arrêté et s’était suicidé peu avant que la justice ne rende ses conclusions.