“Ryanair nous rase pour des tests de drogue”

“Chaque semaine, une infirmière vient d’Irlande et reçoit dans notre office les hôtesses et stewards qui descendent des avions. C’est là qu’on nous rase les cheveux qui serviront aux analyses pour ces drug tests”, raconte mercredi à L’Avenir une hôtesse qui a requis l’anonymat.

La mèche de cheveux, de 4 cm sur 3, est prélevée derrière l’oreille pour les hommes et à l’arrière du crâne pour les femmes.

Ces contrôles étaient auparavant effectués deux fois par an, mais ils se sont intensifiés ces dernières semaines. La pratique est illégale en droit du travail belge, mais la compagnie aérienne assume: oui, elle effectue ces contrôles, stipulés dans le contrat -régi par le droit irlandais- de ses employés.

L’hôtesse dénonce aussi les pressions que fait subir la compagnie aérienne. Ces deux dernières semaines, 21 personnes auraient été virées ou poussées à la démission.