SNCB: des tarifs différents selon le moment de la journée

Interrogée lundi matin sur la VRT-radio, la ministre démissionnaire des Entreprises publiques Inge Vervotte (CD & V) a estimé que tout un chacun devrait faire des efforts pour stabiliser d’ici 2012 la dette de la SNCB. Pour elle, le relèvement du prix des tickets de train est un “ choix qui devrait être fait ”, en marge des économies à mener “ là ou c’est possible ”.

Elle est revenue sur une idée déjà évoquée: la différenciation des prix selon le moment de la journée et cela en fonction de critère précis. Le but est d’inciter le voyageur qui ne se déplace pas vers son travail ou son école à opter de préférence pour les périodes de la journée les moins fréquentées. La ministre laisse à la SNCB le choix des modalités, soit une diminution du prix pendant les heures creuses, soit une augmentation du prix pendant les heures de pointe.

Le principe est prévu dans l’actuel contrat de gestion de la SNCB qui court jusqu’en 2012. Les chemins de fer ne comptent pas l’appliquer et attendent que la question ne revienne lors de la négociation du prochain contrat de gestion. Ils préfèrent d’autres mesures, déjà en vigueur. Les associations de navetteurs ne sont pas favorables. Découvrez leurs arguments dans notre édition papier.