Depuis 3 mois, un village de Galice se sert à nouveau de la peseta

La peseta revient ”: le scénario catastrophe, redouté par les gouvernements comme les économistes dans une zone euro en pleine tourmente, s’affiche tranquillement sur des panneaux disposés à travers la petite ville de Galice (nord-ouest) de 9.000 habitants, frontalière avec le Portugal.

C’est une idée rafraîchissante ”, commente Montse Ledo dans son bar, qui participe à l’opération comme 58 des 70 commerçants de la commune.

Démarrée début octobre, la campagne ne devait durer qu’un mois, mais a été prolongée deux fois face au succès rencontré.

Elle s’achèvera finalement le 31 décembre, avec une recette qui devrait dépasser le million de pesetas... quelque 6.000 euros, la Banque d’Espagne échangeant la vieille monnaie sans limite de temps.

En utilisant ces billets et pièces oubliés, les gens “ ont l’impression qu’ils achètent gratuitement ” et en profitent pour s’offrir de petits caprices, confie Ana Perez, gérante de la parfumerie Tisery.