Portugal/Casa Pia : culpabilité confirmée

La Cour d’appel de Lisbonne a confirmé jeudi cinq des six condamnations prononcées en première instance dans le procès d’une retentissante affaire de pédophilie connue comme le scandale de la Casa Pia, tout en ordonnant qu’une partie des faits soit rejugée. Six des sept accusés de ce procès-fleuve ouvert à la fin 2004 avaient été condamnés en septembre 2010 pour des crimes d’abus sexuels et incitation à la prostitution commis sur 32 victimes, à l’époque des faits de jeunes garçons confiés à la Casa Pia, une institution publique accueillant des enfants en difficulté. Les six condamnés sont toujours libres car, selon la loi portugaise, l’exécution des peines est suspendue pendant les procédures d’appel. Plus important scandale pédophile que le Portugal ait jamais connu, l’affaire est devenue ensuite le plus long procès de l’histoire judiciaire du pays.