Dennis van Wijk n'est plus coach de Mons: "Je ne voulais pas me retrouver comme Koster"

"J’ai énormément de respect pour mon président et la direction, très professionnelle de Mons", a-t-il dit. "Mais le fait qu’elle hésite autant pour me faire prolonger n’est pas bon signe. Je ne veux pas me retrouver dans la position qu’Adrie Koster a connue à Bruges. Les responsables du Club ont longtemps hésité avant de lui offrir une prolongation. Deux mois après le début de la saison, il était dehors. Ma décision n’est absolument pas une provocation par rapport à mon club."

La deuxième raison est en relation directe avec l’ambiance tendue qui régnait ces derniers temps dans le vestiaire.

Le président Dominique Leone a également donné sa version des faits, expliquant "qu'il était surpris" et que "cette déclaration de Dennis van Wijk ne devait pas sortir à Gand." Il a ajouté qu'il ne voulait pas que van Wijk reste en sachant qu'il partirait en fin de saison. "Il fallait qu'il parte maintenant."

C'est l'adjoint Geert Brockaert qui assurera l'interim.