Witsel, avant Grèce-Belgique: "Il faut développer notre instinct de tueur"

Tant pis, l’ancien Standardman jouera encore au milieu de terrain. Ce n’est pas un drame car il aligne les matches de très haut niveau en ce moment et semble avoir franchi un nouveau pallier dans sa carrière. “ Je parle même portugais maintenant. J’ai pris des cours à domicile et cela porte ses fruits.

Et même si son club lui avait poliment demandé de faire l’impasse sur ce déplacement en Grèce, il est heureux de retrouver ses potes de l’équipe nationale. “ J’avais envie de venir. J’en ai parlé avec Georges Leekens et il n’y a aucun problème.

Même s’il ne s’agit que d’un match amical, on sent bien les joueurs motivés. “ C’est important de faire un résultat là-bas. Un succès peut nous permettre de lancer notre campagne qualificative de façon optimale. À l’avenir, nous devrons tenter de gommer toutes ces petites erreurs qui ont pollué notre jeu par le passé. Nous devrons, par exemple, développer notre instinct de tueur. Apprendre à terminer plus rapidement une rencontre pour ne pas se mettre en danger inutilement.