Russie: il meurt après un viol à la bouteille de champagne dans un commissariat

Interpellé le 9 mars pour vol, Sergueï Nazarov, 52 ans, un résident de la ville de Kazan au Tatarstan (environ 700 km à l’est de Moscou), s’est plaint le soir-même de douleurs abdominales, a précisé la police dans un communiqué.

Hospitalisé le lendemain pour “une rupture du rectum”, il a subi une opération chirurgicale, “puis est tombé dans le coma et est mort”, a ajouté la police.

Une enquête a été ouverte après que des proches de M. Nazarov ont accusé les policiers d’être à l’origine de sa mort, a précisé à l’AFP un porte-parole du Comité d’enquête local.

Un membre de l’organisation de défense des libertés Agora, Dmitri Kolbassine, a affirmé que M. Nazarov avait dit avant de mourir avoir été violé.

Il “a pu dire avant de mourir que des officiers de police l’avaient violé avec une bouteille de champagne”, a écrit sur son blog M. Kolbassine.

Selon l’agence Itar-Tass, le ministère de l’Intérieur russe a ordonné aux autorités locales d’enquêter sur la mort de M. Nazarov.

Plusieurs officiers de police ont été écarté de leurs fonctions, selon la même source.

Les scandales impliquant des policiers sont nombreux en Russie. Le président Dmitri Medvedev a lancé l’année dernière une vaste réforme en raison des nombreuses affaires de corruption, meurtres, tortures et falsifications de preuves.