Algérie : condamnation à mort par contumace de 9 islamistes pour un attentat meurtrier

Abdelmalek Droukdel, un chef d’Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) et huit autres accusés ont été condamnés mardi à Alger à la peine capitale par contumace notamment pour l’attentat meurtrier de 2007 contre le Palais du gouvernement, a constaté un journaliste de l’AFP. « Le tribunal criminel d’Alger condamne les prénommés Abdelmalek Droukdel (dit Abou Mosaâb Abdel Woudoud ou Abou Moussab) à la peine capitale par contumace » notamment pour « assassinat avec préméditation, constitution de groupe terroriste et attentats à l’explosif », a lu le juge Tayeb Hillali, rappelant que ces attentats avaient fait le 11 avril 2007, 20 morts et 222 blessés. Dix-huit accusés, dont neuf par contumace, étaient jugés mardi pour cet attentat à l’explosif le 11 avril 2007 à Alger et deux simultanément contre les sièges de la sûreté urbaine et de la brigade de gendarmerie dans le quartier périphérique est de Bab Ezzouar qui ont fait 20 morts et 222 blessés.