De moins en moins de Belges déclarent posséder un compte à l’étranger

En 2010, ils étaient encore 86.477, selon des chiffres obtenus par le député sp.a Dirk Van der Maelen auprès du ministre des Finances Steven Vanackere (CD&V).

L’élu socialiste estime donc que cette diminution démontre “qu’il n’est pas nécessaire de prévoir une amnistie fiscale pour voir revenir les capitaux au pays”.

En 2009, 108.884 Belges faisaient encore mention d’un compte à l’étranger; en 2007, ils étaient 125.193. Ce nombre avait fortement augmenté les années précédentes en raison de la législation européenne sur l’épargne datant de 2005 qui oblige les banques à renseigner les services fiscaux des pays d’origine de leurs clients touchant des intérêts.

“Cette directive a d’abord entraîné une forte augmentation des déclarations de possession de comptes, dans un souci de devancer le fisc”, affirme Dirk Van der Maelen. Mais depuis 2007, le nombre de comptes à l’étranger a chuté de plus de 30%. Ils ne constituent plus rien d’autre qu’un coût depuis que les intérêts en sont communiqués au fisc belge, selon le député sp.a.