Le ministre Vande Lanotte va s’attaquer aux prix trop élevés de la téléphonie en Belgique

Selon l’organisation Test Achats, il y a trop peu de concurrence sur ce marché, écrit mercredi De Morgen.

Notre planning est prêt depuis un certain temps ”, explique un porte-parole du ministre. “ Régler d’abord les prix de l’énergie et ensuite, s’attaquer à la facture du téléphone. Le modus operandi restera en majeure partie le même. Nous commençons avec une analyse des prix, avant d’étudier les interventions nécessaires dans des groupes de travail ”. Le processus vise tant les tarifs de téléphonie mobile que de téléphonie fixe, pour les particuliers et les entreprises.

Le ministre commandera prochainement une étude à l’IBPT. La comparaison entre les tarifs belges et étrangers devrait permettre de situer le marché belge par rapport aux autres pays. Les résultats de cette étude ne sont pas attendus avant l’automne.

L’organisation de défense des consommateurs Test-Achats analyse déjà depuis des années le secteur des télécoms belge. Sa conclusion est toujours la même: les coûts dans notre pays sont trop élevés.