Le frère du tueur de Toulouse, présent lors du vol du scooter, “fier” des actes de Mohamed Merah

Le frère aîné de l’auteur des récentes tueries dans le sud-ouest de la France était présent lors du vol du scooter utilisé par Mohamed Merah lors des sept assassinats commis de sang-froid dont il s’est dit “fier”, a-t-on appris samedi de source policière.

Lors de sa garde à vue à Toulouse, Abdelkader Merah, décrit comme très religieux et davantage engagé dans le salafisme (interprétation intégriste de l’islam) que son frère, a indiqué qu’il était présent lors du vol du scooter que le tueur a utilisé lors des assassinats de trois militaires, d’un professeur de religion et de trois enfants d’une école juive entre les 11 et 19 mars à Toulouse et Montauban, selon cette source.

Le scooter de 500 cm3 type T-MAX de marque Yamaha avait été dérobé le 6 mars dans la région de Toulouse, soit cinq jours avant le premier meurtre.

Abdelkader Merah, 29 ans, s’est également dit “fier” des actes de son frère.

Mohamed Merah, 23 ans, qui s’est autoproclamé moujahid au service d’Al-Qaïda, a été tué jeudi matin lors d’un assaut de la police d’élite à l’issue d’un siège de 32 heures autour de son appartement à Toulouse dans des conditions qui suscitent la polémique.

Merah était seul au moment des tueries. Mais les enquêteurs se demandent qui aurait pu aider logistiquement ce jeune homme qui vivait apparemment au-dessus de ses faibles ressources officielles.

Les enquêteurs s’attachaient notamment à savoir s’il existait une structure, même embryonnaire, voire un réseau derrière les deux frères.

Abdelkader Merah a déclaré aux policiers n’avoir pas été au courant de ses projets de meurtres.