En ce momentCoupe du monde 2022Permis de conduire Accueil

Publifin: Luperto va perdre 50.000 euros/an

Ce lundi matin, en réaction au scandale Publifin, le PS a pris une série de mesures pour serrer la vis. L’une d’elles consiste en rabaisser encore un peu plus le salaire total des cumulards. A Sambreville, le député-bourgmestre Jean-Charles Luperto verra son traitement annuel brut diminuer de… 50.000 euros.

> Comprendre l’affaire Publifin en 3 minutes (vidéo)

> Notre dossier Publifin

L’affaire, ou plutôt le scandale Publifin a très largement dépassé les frontières liégeoises. Des politiques qui multiplient les casquettes et les fonctions rémunérées, on en retrouve aussi plusieurs dans la province de Namur. Et ils sont, à l’image du député-bourgmestre de Sambreville, Jean-Charles Luperto (PS), interpellés par les pratiques récemment dévoilées. « Ces égarements jettent le discrédit sur toute la classe politique, je comprends donc l’émoi que suscite cette affaire dans la population et je la partage », fait savoir le Sambrevillois.

Pour lui, il faut affiner les règles, « ce qui n’évitera cependant jamais complètement que certains les contournent ».

Et justement, parmi les règles qui peuvent être affinées, le PS a décidé, ce lundi matin, entre autres, la baisse du plafonnement des rémunérations des cumulards. Les élus devront en effet se limiter à leur salaire de député et faire une croix sur le reste. « Des mesures largement débattues en intern e mais c’est une réponse limpide et volontariste », confie Luperto.

Renseignements pris, suite à cette mesure, le député (87.770 euros bruts/an), bourgmestre (49.891 euros bruts/an), également administrateur au BEP Expansion économique (2.090 euros bruts/an), administration à l’Association Intercommunale de Santé de la Basse-Sambre (900 euros bruts/an), verra son salaire annuel considérablement diminuer. Le salaire total du cumul actuel autorisé s’élève, pour sa part, à quelque 142.000 euros bruts par an. Il sera limité dorénavant à environ 95.000 euros bruts annuels. Une baisse de près de 50.000 euros.

De ces revenus, il est important de souligner que sont amputées diverses cotisations et autres dépenses. «  De mon salaire de bourgmestre, je n’en touche finalement que 30 %. »

Jean-Charles Luperto trouve par ailleurs « que la fonction de bourgmestre n’est pas suffisamment valorisée dans les petites et moyennes communes au regard de son exigence et des responsabilités énormes qui en découlent » : « J’ai toutefois le sentiment de ne négliger aucune de mes fonctions et je laisse le soin aux citoyens d’en juger. »

« Responsabilité collective »

Pour en revenir à l’affaire Publifin, Luperto trouve l’acharnement politique de certains sur la responsabilité du ministre Paul Furlan « pas crédible ». « La responsabilité est collective et la réponse doit être collective : épingler un seul homme est réellement réducteur et c’est précisément une tentative de certains de masquer leur propre responsabilité. »

XDB

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo