Armée: seuls 12 officiers généraux sur 42 sont francophones

Le déséquilibre linguistique de l’armée pose à nouveau question, indique jeudi Le Soir.

Le ministre de la Défense, Pieter De Crem, a livré ses chiffres à la suite d’une interpellation mercredi sur le sujet à la Chambre par le député Damien Thiéry (FDF).

Deux éléments d’explications sont avancés.

Le ministre explique d’abord avoir travaillé à la rationalisation des officiers généraux, ramenant leur nombre de 54 à 40, ce dernier chiffre étant en vue pour le 1er janvier 2013, date à laquelle les 40 officiers généraux seront constitués de 12 francophones et 28 néerlandophones (30-70%).

Ensuite, trop peu de francophones postulent, selon Pieter De Crem, au grade - notamment - de général-major, celui où se marque la plus grand déséquilibre linguistique.

“Je fais avec les cartes qu’on me donne”, a rétorqué le patron de la Défense.