Hausse du nombre d’accidents mortels en Belgique: plus 4 % en 2011

La Commission européenne a fait part jeudi de sa préoccupation face au ralentissement du rythme de réduction des accidents de la route mortels. La baisse n’a atteint que de 2% en moyenne dans l’Union en 2011, nettement moins que les 6% enregistrés ces dernières années. La moyenne de l’an dernier cache des hausses, parfois importantes, dans plusieurs pays. La Belgique a enregistré une augmentation de 4%.

“Ces chiffres sonnent comme un dur rappel à la réalité. C’est la première fois en une décennie que le nombre des victimes de la route recule aussi lentement. Chaque jour, 85 personnes trouvent la mort sur nos routes. Cette situation est inacceptable”, a déclaré le commissaire européen aux Transports, Siim Kallas, en présentant les données.

Au cours de la dernière décennie, des progrès considérables ont été accomplis en matière de sécurité routière. Le nombre des victimes de la route a été réduit de presque 45% entre 2001 et 2011, ce qui représente plus de 125.000 vies sauvées.

Mais l’an dernier, la baisse des accidents mortels s’est fortement ralentie, à -2% contre une moyenne de -6% sur la décennie. Cette statistique masque des évolutions nationales très disparates: hausses importantes des accidents en Estonie (29%), en Suède (18%) et en Allemagne (10%) et baisses au Danemark (-18%), en Lettonie (-18%) et en Roumanie (-15%).

La Belgique a enregistré pour sa part une hausse des accidents de 4% par rapport à l’année précédente. Sur la décennie, elle se situe exactement dans la moyenne de l’UE, avec une baisse de 45% depuis 2001.