Standard: Réginal Goreux en préface du Clasico

Je suis toujours content de pouvoir jouer contre Anderlecht ”, sourit le défenseur liégeois. “ D’autant plus lorsque tout est réuni pour vivre un grand moment”.

En effet, pour diverses raisons, les deux formations ont besoin d’engranger des points. “ Sauf que le Standard possède une certaine marge de manœuvre ”, tempère le vice-capitaine. “ Anderlecht, avant le début des playoffs 1, était le champion tout désigné. Il se doit donc de répondre aux attentes. De notre côté, nous voulons devenir européens ”.

Mais, pour se faire, il serait judicieux de ne plus commettre les mêmes erreurs défensives. “ Il est vrai que les phases arrêtées, notamment, nous ont joué des tours ”, concède-t-il. “Maintenant, on ne peut incriminer telle ou telle personne, c’est collectivement que les solutions doivent être trouvées. Le plus rapidement sera le mieux car, depuis le coup d’envoi du championnat, chaque erreur s’est payée cash ”.

Ce paramètre, conjugué à la succession incessante de matches ces derniers mois, peut-il s’avérer préjudiciable? “Je l’ai déjà répété à maintes reprises, un pro doit pouvoir répondre aux exigences de son métier ”, glisse le back droit. “ Au cours de la partie, nous devrons éviter la précipitation et faire preuve de réflexion. L’idée est de l’emporter pour se remettre directement en selle ”.

Un souhait qui passe par un duel avec Milan Jovanovic. Anciens équipiers, Réginal Goreux et l’ailier vont partager une partie du terrain dans la peau d’adversaires. De quoi rendre le natif d’Haïti nostalgique? “ Il est désormais dans une autre formation, les temps ont changé ”, souligne-t-il. “ Je connais ses qualités, je sais donc à quoi m’attendre au moment de l’affronter. On a parfois l’impression qu’il n’est pas dans le match mais d’un coup, il sort de sa boîte. C’est pourquoi je le considère comme un adversaire redoutable ”.