En ce momentNouveau SudinfoCharleroi - StandardCrise énergétique Accueil

Dequachim a été fondée en 1983 par Jacques Dequenne. À l’origine, elle avait pour activité principale le traitement, la récupération et la valorisation de métaux issus de bains industriels « usés ». Début des années 90, elle s’est orientée vers le négoce de produits chimiques destinés notamment au traitement des effluents et des gaz industriels ainsi que vers la fabrication de produits coagulants à base d’aluminium.

Elle est aujourd’hui spécialisée dans les sels d’aluminium liquides, comme le sulfate d’aluminium et l’aluminate de sodium. Concrètement, pour les non-chimistes, ces produits sont utilisés entre autres pour le traitement d’eaux usées industrielles et de l’eau potable, mais aussi dans l’industrie papetière, la fabrication d’engrais, le secteur pharmaceutique, le caoutchouc (pneus), les silices précipitées ou encore les pigments. Forte de son savoir-faire, l’entreprise exporte dans un rayon de 1.500 km.

Du liquide au solide

Mais pour s’ouvrir de nouveaux marchés, elle a créé une spin-off en 2007 : Dequenne Chimie. Celle-ci présente d’importantes synergies avec Dequachim et partage le même site. Elle est davantage tournée vers la recherche et développe des produits solides, de la boehmite (un oxyde d’aluminium) et du nitrate de potassium, qui peuvent être utilisés dans la confection de catalyseurs, d’abrasifs ou encore d’encres. Leur forme solide permet une exportation plus lointaine. «  C’est un produit beaucoup plus spécialisé, avec une plus grande valeur ajoutée. C’est cet axe qui se développe ces dernières années. », précise Quentin Herbinaux, directeur général de Dequachim.

Pour Hugues Dequenne, fils du fondateur et actuel administrateur délégué de Dequachim, c’est un succès : «  En 2018, le carnet de commandes de Dequenne Chimie était rempli. En 2019, nous l’avons augmenté de 50%. Les perspectives de croissance sont toujours présentes et annoncent de nouveaux investissements, de nouvelles capacités de production et le développement de nouveaux produits. »

En 2014, le chiffre d’affaires (C.A.) du groupe était de 10 millions d’euros. « Notre objectif est d’atteindre dans les 2-3 années à venir un C.A. de 25 millions d’euros. L’important, c’est qu’on continue d’investir et de recruter. Beaucoup est fait dans le cadre d’une politique salariale pour fidéliser les gens et continuer à croître. »

De nouveaux marchés

Comme ce gros investissement, de 1,5 million d’euros en 2018, appuyé par IMBC (Invest Mons-Borinage-Centre) : «  Il a pour but de compléter la ligne de production de boehmite, pour traiter les coproduits et augmenter notre capacité de nitrate », précise Quentin Herbinaux. Les travaux se sont achevés en janvier 2019.

L’entreprise n’en a pas fini : dans les prochaines années, elle prévoit d’investir de nouveau, pour perfectionner sa technologie. «  L’objectif est de moderniser l’outil pour fournir de nouveaux produits à de nouveaux clients et de nouveaux marchés, comme l’Asie et l’Amérique du Sud. Il faut répondre en termes de qualité mais aussi de quantité », ajoute Hugues Dequenne.

Mais auparavant, Dequachim doit digérer sa croissance. Entre 2014 et aujourd’hui, elle a doublé son personnel, passant de 20 à 45 équivalents-temps plein. Et depuis 2013, elle a entrepris l’installation de panneaux solaires. Avec leur capacité de 450 kW, ceux-ci couvrent entre 10 et 15% de sa consommation électrique.

Cet article est réservé à nos abonnés. L’information de qualité et de proximité a un prix. En vous abonnant, vous défendez l’indépendance et le rôle indispensable de la presse. S’abonner, c’est nous soutenir.

Je m'abonne pour 3,30€/mois

Je suis déjà abonné, je m'identifie

********* * ***** ******* ** **** *** ******* ********* ** ************ **** ***** **** ********* ********** ** *********** ** ************** ** ** ************ ** ******* ***** ** ***** *********** ** ***** *** ****** *** ******* *** **** ******* ********* **** ** ******* ** ******** ********* ********* ********* ** ********** *** ********* ** *** *** *********** ***** *** **** ** *********** ** ******** ********** ** **** **************

**** *** ************* ************* **** *** **** ************* ********* ***** ** ******* ************* ** ************* ** ******* ************** **** *** ************** *** ******** **** ********* ***** ****** **** ** ********** ******** ****** ************* ** ** ******* ******** **** ***** **** ************* *********** ** *********** ************ ** ******* *************** ** ********** ******** *** ******* ************* ** ****** *** ********* ***** ** *** ************* ************** ******* **** ** ***** ** ***** ***

** ******* ** ******

**** **** ********** ** ******** ********* **** * ****** *** ******** ** *********** ******** ******* ******** ********* *************** ********* **** ********* ** ******* ** ***** ***** **** *** ********* ******** **** ** ********* ** ********** *** ******** ******** ** ** ******** *** ***** ************** ** ** ******* ** ********** *** ******* ***** ********* **** ** ********** ** ************ ************ ** ****** *********** **** ***** ****** ****** *** *********** **** ********** ******** ******* ** ******* ******** **** ************* **** *** **** ****** ****** ********* ******* *** *** *** ** ********** *** ********** ***************** ******** ******* ********** ********* ********* ** **********

**** ****** ********* **** ** ********* ** ****** ************** ********** ** ********** ******* ** ************** ******** ** ***** ** ****** ** ********* ** ******** ****** ****** ******* ** ***** **** ********* ********* ** **** *** ************ ** ********** **** ******** ********** ** ********* ** ******** **************** ** ********* ********** ** ********** ** ** ************** ** ******** *****************

** ***** ** ******* ************ ****** ** ****** ****** ** ** ******** ********** ** ***** ******** *** ************* **** *** *** ******* ** ***** ** **** ** ** ******** ********** ************** ******* ******* ******** ************ ** ** ********* ******** *** **** **** ** ***** ******* ********* ********* **** ********** *** **** ** ********* ** ********* **

** ******** ********

***** ** **** *************** ** *** ******* ********* ** ***** ******* *** **** ******* **************************** ******** ** * **** *** ** ********** ** ***** ** ********** ** ********* **** ******* *** ********** ** ********* ***** ********* ** **************** ******** ******* ********** *** ******* ** **** ******** ** ******* *****

************** ****** * *** *********** **** *** ********** ******** **** ******** ************ ** ******** **** ************* ** ************ ******** ************ *** ** ********** ********* **** ******* ** ******** ******** ** ** ******** ******* ** ** ******** ********* ***** ******** ** ************* ** **** ** **** ********* ** ****** ** ******** **** ***** ** ********* *** ****** ****** *********

**** *********** ********* **** ******** ** *********** ***** **** ** ************** **** * ******* *** ********** ******* ** ** ** ** ****************** ****** ** ****** ***** **** * ********* **************** ** ******** ********* **** **** ********* ** *** *** ******* ******** ***** ** ** *** ** ** ************ ************

Offre exclusive ! Accès illimité à partir de 3,30€/mois

aux articles Sudinfo, LaMeuse, LaNouvelleGazette, LaProvince, NordEclair et LaCapitale

J'en profite Je suis déjà abonné, je m'identifie
Sudinfo

Aussi en Charleroi Actu

Voir plus d'articles