"Entreprises, contestez vos factures énergétiques" encourage Vande Lanotte

Ces fournisseurs ont malgré tout décidé d’augmenter leur prix pour le gaz, arguant du manque de clarté de la loi. Interrogé par la presse flamande vendredi matin, le ministre ostendais laisse éclater son mécontentement. “ Il est écrit à partir du 1er avril, même un enfant peut comprendre cela! ”.

Il est tout de même étonnant que ces fournisseurs aient compris cela de manière erronée, alors que tout le monde avait bien compris du premier coup. Si nous avions dit que les prix pouvaient augmenter à partir de cette date, il n’y aurait eu aucun problème (de compréhension)... ”, a-t-il ironisé sur les ondes de la VRT-radio.

Le ministre a chargé l’Inspection économique de faire annuler cette augmentation pratiquée par ces fournisseurs d’énergie. S’ils devaient refuser d’obtempérer, le gouvernement saisira alors le tribunal de commerce en référés.

Celui-ci ajoute que si les fournisseurs continuent à considérer la loi comme peu claire, il retournera alors devant le parlement. “ La Constitution autorise le vote de loi interprétative, avec un effet rétroactif au 1er avril. Nous avons promis que les prix seraient bloqués. Et il en sera ainsi. ” Les particuliers ne sentiront pas immédiatement les effets de cette hausse, ceux-ci payant un forfait mensuel avant un décompte de leur consommation en fin d’année. A l’inverse, les entreprises paient, elles, leur consommation réelle mois par mois.