Patrick Bruel aurait effectué des placements illégaux au Luxembourg avec de l’argent du poker

Selon une enquête de L’Express, Patrick Bruel et sa société de jeu en ligne auraient effectué des montages financiers leur permettant d’échapper à l’impôt.

Winamax est la société leader du poker en ligne. Progressivement, Patrick Bruel en a pris les commandes.

Mais une partie des sommes encaissées a été reversée à un holding plaçant ses acquis d’abord dans des paradis fiscaux et, ensuite, au Luxembourg, aussi réputé pour ne pas être regardant sur la provenance de l’argent qu’on y place.

Patrick Bruel et ses associés auraient ainsi placé environ 1,4 million au Luxembourg. Somme pour laquelle ils auraient échappé à l’impôt français.