En ce momentNouveau SudinfoCrise énergétiqueCharleroi - Standard Accueil

La police de Mons-Quévy est intervenue à la rue de la Clef, à Mons, ce jeudi après-midi. Un vol avec violence venait d’être commis dans une bijouterie. Madame Desauw, propriétaire d’« Heure & Or », avait ouvert ses portes à un couple d’origine étrangère. Elle pensait avoir affaire à des clients. Les deux suspects demandaient, en effet, à voir différents types de bijoux et montres en vue d’un futur achat. Le problème, c’est qu’ils prétendaient ne pas avoir la somme nécessaire pour régler la totalité de leurs achats.

Le « couple » devait normalement aller chercher de l’argent à la banque mais il n’est jamais revenu. « J’ai constaté directement qu’il manquait quelque chose. J’ai repéré l’individu (celui qui s’était présenté dans sa bijouterie) dans la rue. Et je me suis mise à courir dans sa direction. Mon mari a appelé la police », commente la bijoutière, avant de préciser : « Je suis arrivée à hauteur du véhicule, qui était apparemment volé parce qu’il n’y avait pas de clé pour démarrer. » La propriétaire a fait preuve de sang-froid. Elle s’est mise devant le véhicule alors qu’il commençait à avancer : « J’ai tenté de faire sortir le conducteur mais il m’a repoussée à plusieurs reprises. J’ai ouvert la porte arrière du véhicule. »

Identifiés

Madame Desauw voulait faire échouer leur tentative de vol mais elle n’y est pas parvenue. Le « couple » a bel et bien volé des bijoux dont la valeur s’élève à plusieurs milliers d’euros : « Ils étaient trois, deux seulement se sont présentés au magasin. » Personne n’avait le visage caché : « J’ai pu les identifier auprès des services de police. »

Au final, celui qui était au volant du véhicule a réussi à refermer sa portière : « J’ai attrapé la cheville de la passagère pour la faire sortir du véhicule. » La bijoutière, impuissante, a assisté à leur fuite : « Le véhicule s’est mis à avancer plus vite. J’ai tenté de m’accrocher à l’arrière du véhicule. Mais j’ai été projetée au sol. » Voilà comment elle se retrouve avec une attelle à la jambe gauche : « C’est une entorse assez sévère du genou. » La bijoutière a rendez-vous avec l’orthopédiste, d’ici quelques jours, pour savoir quelles dispositions elle va devoir prendre. Elle présente aussi des hématomes au niveau des avant-bras et de la poitrine.

Aucun suspect n’a pour l’heure été interpellé. La police judiciaire fédérale est descendue sur les lieux. Le parquet de Mons a demandé au labo d’intervenir aussi.

Cet article est réservé à nos abonnés. L’information de qualité et de proximité a un prix. En vous abonnant, vous défendez l’indépendance et le rôle indispensable de la presse. S’abonner, c’est nous soutenir.

Je m'abonne pour 3,30€/mois

Je suis déjà abonné, je m'identifie

** ****** ** *********** *** ********** ** ** *** ** ** ***** ** ***** ** ***** ************ ** *** **** ******** ****** ********* ****** **** *** *********** ****** ******* ************* ***************** ***** *********** ***** ****** *** ****** ** ** ****** *********** ************ **** ******* ***** ******* ** *** ******** *** **** ******** ************ ** ****** ** **** *********** ***** ** ****** ** ******* ** *** ****** ***** ****** ** ********** ******* ******** ************* ** *** ***** ** ***** *********** **** ******* ** ********* ** ***** *******

** ********************** ****** *********** ***** ******** ** ********** ** ** ****** **** ** ******* ****** ******* ************** ********* *********** ******* ******** ******* ****** ****** ******** ************ ****** *** ********** ********** **** ** *********** **** ** **** ** ** ** **** **** ** ****** **** ** ********** *** **** * ******* ** *************** ******** ** ************ ***** ** **************** ********** **** ******** ** ******* ** ********** *** ****** *********** ***** ***** ******* ***** ***** *** ** **** **** ****************** ** ************* * **** ****** ** *********** **** ******* **** ****** ** ********* ***** ******* *********** ** ************** ************** ****** ** ***** ****** ** ********** **** ** ***** ********** ** ********* ********* ****** ****** ** ***** ******** ** ******************

***********

****** ****** ******* ***** ******** **** ********* ** *** **** **** ***** *** *** ********* ** ********************** * *** ** **** ***** *** ****** **** ** ****** *********** ** ********* ******** **************** *********** ******** ****** **** ********* ** **** *********** ** **************** ******** ********* ** ****** ************* ************** ** *** ********** ******* *** ******** ** ***************

** ****** ***** *** ****** ** ****** ** ********* * ******* ** ******** ** **************** ************** ******** ** ******** ** ** ********** **** ** ***** ****** ** ****************** ** ************ ************ * ******** ** **** ************ ********** ********* ******* *** ** ******* **** ***** ****** ****** ** ************* ** ************ ** ********** **** ****** ***** ********* ** ************ ****** ******* **** ** ******** **** *** ******* ** ** ***** ************* *************** *** ******* ***** ******** ** ************** ** *********** * *********** **** ****************** ******* ******** ****** **** ****** ******* ************ **** ** ****** ******** **** ********* ***** *** ********** ** ****** *** ********** ** ** ** *********

***** ******* ***** **** ********* ***** ************ ** ****** ********** ********** *** ********* *** *** ****** ** ******* ** **** * ******** ** **** ************** ******

Offre exclusive ! Accès illimité à partir de 3,30€/mois

aux articles Sudinfo, LaMeuse, LaNouvelleGazette, LaProvince, NordEclair et LaCapitale

J'en profite Je suis déjà abonné, je m'identifie
Sudinfo

Aussi en Auto-moto

Voir plus d'articles