Le FN de Marine Le Pen bientôt rebaptisé "Alliance pour un rassemblement national"?

Ce changement de nom visesait à ”dédiaboliser ” le parti d’extrême droite, après la disparition de la flamme tricolore des affiches électorales.

Jean-Marie Le Pen est résolument hostile à ce changement de nom. Il a, ce lundi encore, réaffirmé son oppositio: “On fonde un autre parti quand on a fait faillite, pas quand on a du succès !”.

Mais sa fille pourrait être tentée de rassembler sous une appellation moins connotée extrême droite (dès lors moins effrayante pour certains) les déçus des partis traditionnels.