La détention de Kim De Gelder prolongée de trois mois

Le 23 janvier 2009, Kim De Gelder a tué deux bébés et une femme de 54 ans à la crèche Fabeltjesland. Il a ensuite avoué avoir assassiné le 16 janvier de la même année Elza Van Raemdonck, 72 ans, à Vrasene.

Kim De Gelder comparaissait ce mardi devant la chambre du conseil exclusivement pour la prolongation éventuelle de sa détention provisoire. Il comparaîtra devant cette chambre jeudi à nouveau. Le parquet maintiendra à cette occasion sa position et demandera que la chambre du conseil soumette le dossier à la chambre des mises en accusation de Gand qui devra se prononcer définitivement sur l’éventuel renvoi de De Gelder en cour d’assises.

Me Jaak Haentjens, l’avocat de Kim De Gelder, a fait savoir à la chambre du conseil qu’il ne lancerait pas de nouvelle procédure jeudi.

Les rapports psychiatriques sont rédigés et déposés et, selon les experts psychiatres, Kim De Gelder reste responsable de ses actes.

Mardi, la chambre du conseil de Termonde n’avait encore pris aucune décision concernant le non-lieu à propos de l’ancien psychiatre de Kim De Gelder, a souligné Me Haentjens. Les parents du suspect avaient introduit une plainte à l’encontre de celui qui avait refusé de faire colloquer leur fils deux ans avant les faits.