La pression fiscale est la plus élevée en Belgique

La pression fiscale sur les revenus du travail est la plus élevée en Belgique, ressort-il mercredi du nouveau rapport de l’OCDE. Fait particulier, la différence avec les autres pays s’accentue. La Belgique se trouve traditionnellement en haut de la liste des pays avec la plus forte pression fiscale sur les revenus du travail. Ce n’est toutefois pas le cas pour 2011. Mais, souligne Bert Brys, de l’OCDE, alors que des pays comme l’Allemagne et la Hongrie, qui ont également une forte charge fiscale, ont abaissé les impôts ces dernières années, la Belgique n’a pas fait de même. “La Belgique n’a pas suivi cette tendance de réduction des impôts et de réformes.” La pression fiscale pour un célibataire sans enfant avec un revenu moyen s’est élevée à 55,5 pc en Belgique en 2011. Ce qui fait qu’à peine 45 pc de ce que coûte le travailleur est versé directement à celui-ci. La Belgique se classe ainsi en tête des pays de l’OCDE. Pour une famille avec deux enfants et un salaire, la Belgique se trouvait ces dernières années en queue de classement des pays de l’OCDE. Le pays a désormais grimpé à la deuxième place, avec une pression fiscale de 40,3 pc, derrière la France (42,3 pc). La Belgique se classe enfin en première position avec une charge fiscale de 48,2 pc pour une famille avec deux enfants et deux revenus. Bert Brys pointe les nombreuses charges déductibles pour expliquer cette haute pression fiscale en Belgique.