Le Parlement russe adopte le retour à l’élection des gouverneurs

La Douma russe (chambre basse) a adopté mercredi en troisième et dernière lecture une loi rétablissant l’élection directe des gouverneurs de région actuellement nommés par le Kremlin, une promesse faite par le président Dmitri Medvedev face à la contestation en décembre. Aux termes de cette loi, les citoyens russes pourront désormais élire, en deux tours, leurs dirigeants régionaux pour un mandat de cinq ans, indique la Douma dans un communiqué, précisant que les gouverneurs ne pourront pas assurer plus de deux mandats consécutifs. Toutefois, “le président russe peut mener, à son initiative, des consultations avec les partis politiques présentant un candidat, et aussi avec les candidats indépendants”, est-il écrit. La Douma ne précise pas les tenants  et les aboutissants éventuels de ces consultations. Les régions sont libres d’autoriser ou non les candidatures de personnalités indépendantes. Ces candidats doivent ensuite réunir les signatures d’entre 0,5% et 2% des électeurs inscrits dans la région, ce chiffre étant fixé par les autorités régionales. Par ailleurs, tous les candidats doivent obtenir le soutien de 5% à 10% d’élus locaux. Cette loi doit encore être approuvée par la chambre haute du Parlement russe, le Conseil de la Fédération, puis signée par le président russe. Elle entrera en vigueur le 1er juin 2012.