"Destination Auschwitz" annoncé au micro dans un train Namur-Bruxelles

Suite à cette annonce de très mauvais goût, la SNCB a immédiatement condamné rapporte la RTBF sur son site.

Par l’intermédiaire de son attachée de presse, la SNCB a fait savoir qu’elle “condamne fermement ces agissement”, qui peuvent déboucher sur des poursuites. En effet, outre le caractère antisémite de l’annonce, l’acte en lui-même relève de l’utilisation abusive de matériel.

D’après l’attaché de presse de la société de transport, l’auteur des faits ne serait pas un membre du personnel SNCB.

Celui-ci n’a pas été retrouvé jusqu’ici. Lorsque le contrôleur s’est précipité dans la cabine d’où sont faites les annonces, il s’était déjà enfui.

Une plainte a d’ores et déjà été introduite auprès du service médiation de la SNCB, nous informait la député bruxelloise MR Viviane Teitelbaum.