En ce momentNouveau SudinfoCrise énergétiqueLigue des Champions Accueil

La Wallonie doit faire face à un envahisseur coriace et malin. Pas très gros, mais qui peut être redoutable pour un tas d’autres animaux : le raton laveur, un animal provenant d’Amérique du Nord.

Dans d’autres pays, il s’est bien acclimaté dans les villes, où il est friand du contenu de poubelles. Mais chez nous, il est plutôt du genre à se confiner dans la nature. Il y est devenu un redoutable prédateur pour d’autres espèces, notamment les oiseaux nichant au sol, des petits mammifères ou même des mollusques. Il représente notamment un grand danger pour les coqs de bruyère dont on essaie patiemment de consolider la population en Hautes Fagnes, le dernier îlot belge où il est encore présent. Un spécialiste souligne qu’il peut aussi dévorer des moules perlières de nos ruisseaux. Mais à la bonne saison, il ne crache pas sur les baies, le maïs…

Sa présence est attestée au sud de La Meuse, venant d’Allemagne, apparemment. On aurait par exemple lâché dans la nature les animaux d’un élevage du côté de Kassel, où on l’élevait pour sa peau, explique Yves Pieper, le chef du cantonnement de Verviers au DNF. Depuis, leurs descendants ne cessent d’élargir leur territoire, tout en densifiant leur présence. Au point qu’on évoque désormais 50.000 ratons laveurs sur le sol wallon.

Des cages pour le piéger

Mais la région verviétoise n’est pas la plus touchée. En province de Luxembourg, les populations semblent plus importantes qu’en région verviétoise et on en a déjà tiré des dizaines. Et au Grand-Duché de Luxembourg, selon une source, on en tuait déjà 200 à 300 l’an voici une vingtaine d’années.

Trop nombreux, les ratons laveurs ? Pas étonnant : ses portées sont de 3 à 4 jeunes, voire jusqu’à 7, et il peut vivre une quinzaine d’années. Alors que la femelle est déjà fertile dès sa première année. Cela fait trois ou quatre ans qu’il avance rapidement chez nous. Mais la présence de l’animal serait attestée en Belgique depuis un tiers de siècle déjà. Notre pays est cependant encore relativement épargné par rapport à l’Allemagne, la Pologne ou l’Autriche, notamment.

Face à la menace, les cantonnements du DNF ont été dotés de cages pour piéger la bête. Avec des résultats, mais insuffisants pour juguler leur prolifération.

« On le voit de plus en plus souvent », confirme Yves Pieper. « Il mange tout, sans être très gourmet. Au sol, mais il grimpe aussi dans les arbres. Il peut être une menace pour nos coqs de bruyère en fagnes, mais aussi pour les petits rongeurs, les grenouilles, les limaces, les mollusques… »

Du coup, pas question de passer l’éponge : la chasse diurne visant le raton laveur est ouverte toute l’année et on recommande aux chasseurs de les tirer. Mais il y a un hic : l’animal est surtout actif de nuit. Autre souci, souligné par un chasseur : le raton laveur peut être redoutable pour les chiens de chasse. En effet, quand il se sent menacé, il tend à se mettre sur le dos, toutes griffes dehors. Et gare à celui qui voudrait le mordre alors…

Cet article est réservé à nos abonnés. L’information de qualité et de proximité a un prix. En vous abonnant, vous défendez l’indépendance et le rôle indispensable de la presse. S’abonner, c’est nous soutenir.

Je m'abonne pour 3,30€/mois

Je suis déjà abonné, je m'identifie

** ******** **** ***** **** ** ** *********** ******* ** ****** *** ***** ***** **** *** **** ***** ********** **** ** *** ********** ******* * ** ***** ******* ** ****** ********* ************* ** *****

**** ********** ***** ** ******* **** ********** **** *** ******* *** ** *** ****** ** ******* ** ********** **** **** ***** ** *** ******* ** ***** ** ** ******** **** ** ******* ** * *** ****** ** ********** ********** **** ********** ********* ********* *** ******* ******* ** **** *** ****** *********** ** ***** *** *********** ** *********** ********* ** ***** ****** **** *** **** ** ******** **** ** ****** ********** ** ********** ** ********** ** ****** ******* ** ******* ***** ***** *** ** *** ****** ********* ** ************ ******** ******* **** ***** ******** *** ****** ********** ** *** ********** **** ** ** ***** ******* ** ** ****** *** *** *** ****** ** ********

** ********* *** ********* ** *** ** ** ****** ****** ************** ************ ** ****** *** ******* ******* **** ** ****** *** ******* ****** ******** ** ****** ** ******* *** ** ************ **** ** ***** ******** **** ******* ** **** ** ************ ** ******** ** **** ******* ***** *********** ** ******* ************ **** *********** **** ** ********** **** ********** ** ***** ******* ******* ********** ****** ****** ******* *** ** *** *******

*** ***** **** ** *******

**** ** ******* ************ ******* *** ** **** ********* ** ******** ** *********** *** *********** ******** **** *********** ******* ******* ************ ** ** ** * ****** ***** *** ********* ** ** ************ ** *********** ***** *** ******* ** ** ***** ****** *** ** *** ****** ***** *** ********* ************

**** ********* *** ****** ******* * *** ********* * *** ******** **** ** * ** * ******* ***** ********** ** ** ** **** ***** *** ********* ************ ***** *** ** ******* *** ****** ******* **** ** ********* ******* **** **** ***** ** ****** *** ******* ****** ********** **** ***** **** ** ********* ** ********** ****** ********* ** ******** ****** ** ***** ** ******* ******* ***** **** *** ********* ****** ************ ********* *** ******* ** ************** ** ******* ** ************* **********

**** ** ** ******* *** ************* ** *** *** ***** ****** ** ***** **** ******* ** ****** **** *** *********** **** ************ **** ******* **** ***************

** ** ** **** ** **** ** **** ******* *** ******** **** ******* ** ** ***** ***** **** ***** ***** ******** ** **** **** ** ****** ***** **** *** ******* ** **** ***** *** ****** **** *** **** ** ******** ** ******* **** ***** **** *** ****** ********* *** ************ *** ******** *** ************* **

** ***** *** ******** ** ****** *********** * ** ****** ****** ****** ** ***** ****** *** ******* ***** ********** ** ** ********** *** ********* ** *** ****** **** ** * * ** *** * ********** *** ******* ***** ** ***** ***** ****** ********* *** ** ******** * ** ***** ****** **** ***** ********** **** *** ****** ** ******* ** ****** ***** ** ** **** ******** ** **** ** ** ****** *** ** **** ****** ******* ******* ** **** ** ***** *** ******** ** ****** ********

Offre exclusive ! Accès illimité à partir de 3,30€/mois

aux articles Sudinfo, LaMeuse, LaNouvelleGazette, LaProvince, NordEclair et LaCapitale

J'en profite Je suis déjà abonné, je m'identifie
Sudinfo

Aussi en Cyclisme

Voir plus d'articles