Nuits du Bota: le voyage au Paradis de Divine Comedy

Le piano est à l’honneur en ce début des Nuits. Vendredi, ce fou furieux de Chilly Gonzales avait mis le feu au Grand Salon en jouant en... peignoir et pantoufles. Et le lendemain, c’était au tour de Divine Comedy de mettre cet instrument en valeur, mais dans un registre diamétralement opposé.

Enfin du moins ce qu’il reste de Divine Comedy. L’affiche annonçait: “ Divine Comedy, an evening with Neil Hannon ”. Et de fait, le groupe ne se limite aujourd’hui plus qu’à son leader et membre fondateur. Seul sur scène, assis au piano (et à la guitare pendant deux morceaux), le Nord-Irlandais a subjugué le Chapiteau (où la sono est excellente cette année!) pendant près de deux heures, sans jamais rendre sa prestation lassante, pompeuse ou monocorde. Notamment grâce à un sens de l’humour très british et omniprésent. A de nombreuses reprises, il oublie les paroles ou se plante dans une note mais compense par une vanne bien lourde (genre: “ Manchester United est la meilleure équipe au Monde... mais pas cette saison ”) ou demande l’aide du public.

Dans sa musique, tout est calme et volupté. On a parfois l’impression d’entendre la voix de dandy du David Bowie de la grande époque, ou les envolées au piano de Yann Tiersen. “ Our mutual friend ”, joué en fin de set, nous flanque toujours autant des frissons.

Ce dimanche soir, le concert le plus attendu sera celui de Daniel Darc. Exorcisé de ses vieux démons, l’ex-Taxi Girl a retrouvé la grâce de l’époque “ Crève-Coeur ”...

>La setlist: 1. “ Assume the perpendicular ”, 2. “ Your daddy’s car ”, 3. “ The complete banker ”, 4. “ Something for the weekend ”, 5. “ Bang goes the knighthood ”, 6. “ When the lights go out all over Europe ”, 7. “ The lost art of conversation ”, 8. “ To die a virgin ”, 9. “ Perfect lovesong ”, 10. “ A lady of a certain age ”, 11. “ Songs of love ”, 12. “ Snowball in negative ”, 13. “ Generation sex ”, 14. “ Everybody knows (Except you) ”, 15. “ At the indie disco ”, 16. “ I like ”, 17. “

Our mutual friend ”, 18. “ Tonight we fly ”, 19. “ National Express ” et 20. “ The summerhouse ”.