En ce momentNouveau SudinfoCrise énergétiqueLigue des Champions Accueil

Le 10 juin dernier, il y a plus d’un mois et demi vous avez été clairement prévenus que les superbes éclairages des arcades du Cinquantenaire étaient à nouveau défectueux, s’indigne le groupe Embellir Bruxelles sur Facebook. Plus d’un mois plus tard, et malgré les festivités du 21 juillet survenues entre-temps, rien n’a été fait. Ce dont se désole ce groupe d’amateurs du patrimoine bruxellois. « C’est vous qui gérez ces édifices propriétés de l’État ! Les Bruxellois aspirent à être fiers de leur ville, à lui redonner du prestige et de la magie, et donc entre autres à bénéficier de standing en soirée pour leurs principaux monuments à eux et tous les Belges. Comme on le voit si bien à Londres (le fameux « London by Night »), Paris, Rome, Madrid… Serait-ce donc si difficile de simplement faire fonctionner correctement les systèmes existants. ? De les contrôler plus souvent ? »

À cette dernière question, la réponse est « oui » apparemment. À la Régie des bâtiments, gestionnaire des propriétés de l’État, on nous précise avoir bien reçu le message de Embellir Bruxelles et on ajoute. « Tous les spots doivent être remplacés, encore cette année », précise la porte-parole Catherine Cardoso Nunes. « Nous avons chargé Beliris de remplacer tout le système d’éclairage en y mettant des leds. Nous leur avons transféré 400.000 euros à cet effet. Comme ils doivent remplacer l’ensemble de l’éclairage, nous n’allons pas remplacer les ampoules défaillantes. »

Mais Beliris n’a pas l’intention non plus de remédier à l’actuelle panne partielle d’éclairage. « Nous, on gère la rénovation de cet éclairage », nous précise Elien de Swaef, porte-parole chez Beliris. « Et c’est encore un peu trop tôt dans la procédure, nous en sommes à la désignation de l’entreprise qui sera chargée d’effectuer les travaux. » Sans pouvoir nous préciser quand débuteront les travaux. « Mais nous n’avons pas à gérer l’entretien de l’éclairage, nous ne remplacerons donc pas les lampes actuelles défaillantes. »

Précisons que le projet de nouvelles illuminations au Cinquantenaire concerne les arcades proprement dites mais aussi les façades des bâtiments tout autour de l’esplanade. Le chantier comprend la suppression des projecteurs, des fixations et du câblage actuels ainsi que la pose d’un nouveau système « pensé pour diminuer la pollution lumineuse et réduire les puissances. L’éclairage pourra être temporisé en fonction des saisons et des horaires de la journée. Cette mise en valeur de l’architecture alliera donc esthétique, efficacité et économie d’énergie. »

Cet article est réservé à nos abonnés. L’information de qualité et de proximité a un prix. En vous abonnant, vous défendez l’indépendance et le rôle indispensable de la presse. S’abonner, c’est nous soutenir.

Je m'abonne pour 3,30€/mois

Je suis déjà abonné, je m'identifie

** ** **** ******** ** * * **** ****** **** ** **** **** **** ***** ********** ********* *** *** ******** *********** *** ******* ** ************** ******** ** ******* ************ *********** ** ****** ******** ********* *** ********* **** ****** **** **** ***** ** ******* *** *********** ** ** ******* ********* ************ **** ***** ***** ***** ** **** ** ******* ** ****** ************ ** ********** *********** *************** **** *** ****** *** ********* ************ ** **************** *** ********** ******** ** ***** ***** ** **** ****** ** *** ******** ** ******** ** ** ** ****** ** **** ***** ****** ** ************ ** ******** ** ******* **** ***** ********** ********* ** *** ** **** *** ******* ***** ** ** **** ** **** ** ******* *** ****** ************** ** *************** ****** ***** ********* ********* **** ** ********* ** ********** ***** *********** ************ *** ********* ***************** ** *** ********** **** **********************

** ***** ********* ********* ** ******** *** ******************* ************ ** ** ****** *** *********** ************ *** ************ ** ********** ** **** ******** ***** **** ***** ** ******* ** ******** ********* ** ** ******* ************ *** ***** ******* ***** *********** ****** ***** *************** ******** ** ************ ********* ******* ****** ************ ***** ******* ******* ** ********* **** ** ******** ************** ** * ******* *** ***** **** **** ***** *********** ******* ***** ** *** ****** ***** *** ******* ********* ************ ** *************** **** ********** *** ********* *** ******** **********************

**** ******* ***** *** ************* *** **** ** ********* ** ************ ***** ********* *************** ************* ** ***** ** *********** ** *** ******************* **** ******** ***** ** ****** ************ **** ******** ********** ******* ****** ** *** **** **** **** ** *********** **** ** ****** ** ** ************ ** ************** *** **** ******** ************* *** **************** **** ******* **** ********* ***** *********** *** ******** ************ **** ********* *** ** ****** ************* ** *************** **** ** ************ **** *** *** ****** ********* **********************

********** *** ** ****** ** ********* ************* ** ************** ******** *** ******* ********** ***** **** ***** *** ******** *** ********** **** ****** ** ************** ** ******** ******** ** *********** *** ************ *** ********* ** ** ******** ******* ***** *** ** **** ****** ******* ******** ************** **** ******** ** ********* ********* ** ******** *** *********** ************** ****** ***** ********** ** ******** *** ******* ** *** ******** ** ** ********* ***** **** ** ****** ** **************** ******* **** ************ *********** ** ********* *********************

Offre exclusive ! Accès illimité à partir de 3,30€/mois

aux articles Sudinfo, LaMeuse, LaNouvelleGazette, LaProvince, NordEclair et LaCapitale

J'en profite Je suis déjà abonné, je m'identifie
Sudinfo

Aussi en Standard de Liège

Voir plus d'articles