La SNCB s'insurge: "Les conducteurs de train ne restent pas à rien faire"

Selon Het Nieuwsblad et De Standaard, plusieurs dizaines de conducteurs passent leurs journées au dépôt à ne rien faire.

Les conducteurs de train doivent passer chaque année un test médical et se soumettre à divers tests tous les trois ans. Un test psychotechnique a par ailleurs été récemment imposé. Ceux qui réussissent cette épreuve reçoivent une nouvelle licence valable dans toute l’Europe.

Selon un syndicat, certains conducteurs de train n’ont pu passer leurs tests que récemment alors que leur permis avait expiré. Ils resteraient au dépôt à ne rien faire.

Ce n’est, selon la SNCB, absolument pas le cas. “Il s’agit de vingt conducteurs, dont dix ont déjà passé les tests. Ils recevront très prochainement leur licence. Les dix autres passeront bientôt leurs tests”, a expliqué le porte-parole, Bart Crols.

“Ils ne restent pas assis à ne rien faire, parce qu’il y a assez de travail à accomplir. Ils peuvent faire des travaux d’étude, des formations ou étudier leurs itinéraires.” Le retard enregistré par les tests psychotechniques a entre-temps été résorbé, selon la SNCB. “Il n’y a pas de problèmes opérationnels”, a assuré le porte-parole.