Les tour-opérateurs belges enregistrent une baisse des réservations

Les réservations pour la prochaine saison d’été sont également en recul, le secteur du voyage souffrant de la crise économique, a-t-on appris jeudi au cours d’une conférence de presse de l’Association of Belgian Tour Operators (ABTO).

Entre le 21 octobre 2011 et le 20 mars 2012, le volume des voyages (à l’exception des city-trips et des ‘vols secs’) effectuées via un voyagiste membre de l’ABTO a atteint 608.932 unités, soit 6,7% de moins qu’il y a un an. Une baisse qui se constate aussi bien pour les vacances en voiture que pour les vacances en avion. Pour les sports d’hiver, la baisse atteint 8,3%, à 155.539 unités. Quant aux réservations de city-trips, elles affichent un recul de 5,9% l’hiver dernier, à 114.171 unités.

“Nous remarquons que la situation financière et économique pèse sur le secteur”, résume le président de l’association des tour-opérateurs, Claude Pérignon. L’incertitude économique pousse ainsi le consommateur à réserver de plus en plus proche de la date de départ.

Les chiffres pour l’été prochain ne sont guère plus encourageants puisque le nombre de réservations (jusqu’au 30 avril) est en recul de 5,4% par rapport à la même période de l’année précédente. Les voyagistes belges constatent néanmoins que le retard enregistré en début de saison est quelque peu rattrapé: en février les réservations étaient encore en baisse de 8,2%.

Les city-trips pour l’été 2012 font légèrement mieux, avec un recul limité à 1,4%