En ce momentNouveau SudinfoCharleroi - StandardCrise énergétique Accueil

La vie de Jacques Monsieur n’est pas un long fleuve tranquille. « Quand je pense que j’aurais pu tranquillement reprendre l’étude notariale de mon père », confia-t-il à un confrère de la DH qui l’avait rencontré en avril 2012 à la feria d’Arles. Le Belge, surnommé le « Renard » pour son côté rusé, a opté pour une autre voie en devenant une sorte de globe-trotteur spécialisé dans la vente d’armes.

Père notaire

Né au printemps 1953 à Halle, il a été élevé chez les jésuites à Gand puis à Alost. Il a fait son droit à l’ULB. Le droit notarial… En 1978, il accomplit son service militaire et est formé au renseignement. Affecté au service achats de l’armée, il renonce à l’idée de reprendre l’étude de son père.

Capitaine de réserve, l’homme qui ne paie pas de mine a pu jouer les espions pour la Belgique, la France… on parle même d’Israël, voire des États-Unis. Info ou intox ? Difficile de s’y retrouver. Son carnet d’adresses s’étoffe au fil des coups fumants qu’on lui prête. Tous sont liés au commerce des armes. Avec ses relations, il parvient à entrer chez l’un des plus grands revendeurs privés du marché international de l’armement.

Dans les années 80, il prend son envol. En 1985, il fournit des armes aux phalangistes libanais et à Téhéran. Ces livraisons coïncident avec le début de ses ennuis avec la justice belge. Qui cherchera longtemps à le coincer mais l’homme n’a pas gagné son surnom pour rien. Une première perquisition a lieu à son domicile de Bruxelles puis à Bierges. On est en plein « Irangate » où les États-Unis de Ronald Reagan avaient échangé des armes contre des otages. Monsieur et ses amis auraient été clairement impliqués dans la vente de 6.000 roquettes américaines TOW au régime des ayatollahs. On est pourtant en plein embargo décrété par l’ONU. Le montant de la transaction ? 83 millions de dollars. Ces roquettes avaient été répertoriées comme « pompes à eau pour l’agriculture ». De l’argent, beaucoup d’argent, avait atterri en Suisse. Les perquisitions permettent aux enquêteurs de tomber sur des piles de documents prouvant l’implication de Jacques Monsieur dans toutes ces ventes illégales d’armes. Pourtant, l’homme reste intouchable. Il serait protégé…

On le retrouve en Pologne, vers la fin des années 80. Le mur de Berlin n’est pas encore tombé mais le Belge aurait fait quelques piges pour le service d’espionnage de l’armée belge, le SDRA. Les années nonante sont encore plus fructueuses. En 1993, il s’installe à Lignières, près de Bourges dans le Cher (France). Comme propriétaire de chevaux sur son domaine baptisé les Amourettes. « Libération » dresse son portrait en 2001. Il n’est pas très reluisant. L’homme se déclarant « agriculteur » ne s’est visiblement pas rangé des voitures.

Espionnage en Iran

Sur commission rogatoire d’un juge bruxellois, les gendarmes belges et français débarquent aux Amourettes et repartent avec près de 3.000 documents relatifs à son commerce lucratif.

C’est que Jacques Monsieur garde tout. Bizarre pour un espion… Outre l’Iran, il a fourni la panoplie du parfait guerrier en Bosnie, en Afrique du Sud, au Qatar et aux deux parties qui se disputent le Congo-Brazzaville. Son nom est cité dans l’affaire Elf-Aquitaine qui a éclaboussé l’Hexagone.

Le 25 octobre 2001, le tribunal correctionnel de Bruxelles le condamne à 5 ans de prison ferme pour son implication dans un commerce illicite d’armes à destination de la Chine, du Burundi et de la Croatie. À cette époque, Monsieur est incarcéré en… Iran où il avait déjà été condamné pour espionnage. Il y séjournera plus d’un an, avant de racheter sa peine. Extradé en Turquie, il est arrêté. La Belgique et la France se le disputent.

Il revient finalement en Belgique pour faire opposition de son jugement. En décembre 2002, il sera condamné à 40 mois de prison avec sursis. Il est ensuite extradé vers la France. Le 13 juillet 2005, il est libéré sous conditions par le tribunal de Grande instance de Bourges qui le condamne à 4 ans avec sursis pour trafic d’armes avec le Qatar, le Togo, le Congo-Brazza, le Kazakhstan et le Congo-RDC. En août 2009, c’est à New York qu’il se fait arrêter pour exportation illégale de pièces d’armement, complot, blanchiment et contrebande avec l’Iran. En aveux, il risquait 65 ans de prison, il écope de 23 mois et est libéré en avril 2011…

Cet article est réservé à nos abonnés. L’information de qualité et de proximité a un prix. En vous abonnant, vous défendez l’indépendance et le rôle indispensable de la presse. S’abonner, c’est nous soutenir.

Je m'abonne pour 3,30€/mois

Je suis déjà abonné, je m'identifie

** *** ** ******* ******** ******* *** ** **** ****** *********** ************* ** ***** *** ********** ** ************** ********* ********** ********* ** *** ************** *********** ** ** ********* ** ** ** *** ********* ********** ** ***** **** ** ** ***** ********** ** ****** ********* ** ********************** **** *** ****** ****** * ***** **** *** ***** **** ** ******** *** ***** ** ************** ************ **** ** ***** **********

***** *******

*** ** ********* **** ** ****** ** * ***** ******* **** *** ********* ** **** **** ** ****** ** * **** *** ***** ** ******** ** ***** *********** ** ***** ** ********* *** ******* ********* ** *** ****** ** ************** ******** ** ******* ****** ** *********** ** ******* ** ********* ** ********* ********** ** *** ******

********* ** ********* ********* *** ** **** *** ** **** * ** ***** *** ******* **** ** ********* ** ********* ** ***** ***** ************ ***** *** ************ **** ** ************ ********* ** ***** ********** *** ****** ************ *********** ** *** *** ***** ******* ******* *** ******* **** **** ***** ** ******** *** ****** **** *** ********** ** ******** ** ****** **** ****** *** **** ****** ********** ******* ** ******* ************* ** *************

**** *** ******* *** ** ***** *** ****** ** ***** ** ******* *** ***** *** ************ ******** ** ** ********** *** ********** *********** **** ** ****** ** *** ****** **** ** ******* ****** *** ********* ********* ** ** ******* **** ********* ***** *** ****** *** ****** **** ***** *** ********* ************ * **** ** *** ******** ** ********* **** ** ******** ** *** ** ***** ************************ *** *** *********** ** ****** ****** ******* ********* *** ***** ****** *** ******* ******** ** *** **** ******** ***** ********** ********** **** ** ***** ** ***** ********* ************ *** ** ******* *** *********** ** *** ******** ** ***** ******* ********** *** ******** ** ******* ** ** ****************** ** ******** ** ******** *** ********* ******* ***** ************** ***** ************** ** *** **** ************************ ** *********** ******** *********** ***** ******* ** ******* *** ************* ********** *** *********** ** ****** *** *** ***** ** ********* ******** *************** ** ******* ******** **** ****** *** ****** ********** ********** ********* ********* ***** ************ ** ****** ************

** ** ******** ** ******** **** ** *** *** ******* *** ** *** ** ****** ******* *** ****** ****** **** ** ***** ****** **** ******** ***** **** ** ******* ************** ** ********** ****** ** ***** *** ******* ******* **** ****** **** ************ ** ***** ** ************ ** *********** ***** ** ******* **** ** **** ********* ***** ************* ** ******* *** *** ******* ******** *** *********** *************************** ****** *** ******** ** ***** ** ******* *** ***** ********** ********* ** ********** *************************** ** ******* *********** *** ****** *** *********

********** ** ****

*** ********** ********* ****** **** *********** *** ********* ****** ** ********* *********** *** ********** ** ********* **** ***** ** ***** ********* ******** ** *** ******** *********

******* *** ******* ******** ***** ***** ******* **** ** ********* ***** ********* ** * ****** ** ******** ** ******* ******** ** ******* ** ******* ** **** ** ***** ** *** **** ******* *** ** ********* ** ****************** *** *** *** ***** **** *********** ************* *** * ************ *************

** ** ******* ***** ** ******** ************* ** ********* ** ******** ** * *** ** ****** ***** **** *** *********** **** ** ******** ******** ********* ** *********** ** ** ****** ** ******* ** ** ** ******** ** ***** ******** ******** *** *********** ***** **** *** ** ***** ****** ***** ********* **** *********** ** * *********** **** ****** *** ***** ** ******** ** ****** ******** ** ******** ** *** ********* ** ******** ** ** ****** ** ** **********

** ******* ********** ** ******** **** ***** ********** ** *** ********* ** ********* ***** ** **** ********* ** ** **** ** ****** **** ******* ** *** ******* ******** **** ** ******* ** ** ******* ***** ** *** ******** **** ********** *** ** ******** ** ****** ******** ** ******* *** ** ******** ** * *** **** ****** **** ****** ********* **** ** ****** ** ***** ** ************* ** ********** ** ** ********** ** ***** ***** ******* ** *** **** ******* ** **** ******** **** *********** ********* ** ******* ************* ******** *********** ** *********** **** ********* ** ****** ** ******** ** *** ** ******* ** ****** ** ** **** ** *** ******** ** ***** *******

Offre exclusive ! Accès illimité à partir de 3,30€/mois

aux articles Sudinfo, LaMeuse, LaNouvelleGazette, LaProvince, NordEclair et LaCapitale

J'en profite Je suis déjà abonné, je m'identifie
Sudinfo

Aussi en Luxembourg Actu

Voir plus d'articles