Statue provoc à Rome: Berlusconi sur un lit de mort en pantoufles Mickey

Faite de résine et de silicone, la statue grandeur nature de l’ex-chef du gouvernement italien est exposée au deuxième étage du Palais Ferrajoli, situé juste en face du Palais Chigi, siège du gouvernement.

Les auteurs de cette installation, Antonio Garullo et Mario Ottocento, ont choisi de l’intituler: “ le rêve des Italiens ”.

Connu pour ses frasques sexuelles, le Cavaliere, qui a marqué la vie politique italienne pendant près de 20 ans, y gît en parfait costume bleu nuit et chemise bleu ciel, mais tout débraillé: la cravate en bataille, une main sur un exemplaire de “ L’histoire italienne ”, opuscule qu’il envoya à des millions d’Italiens pendant la campagne électorale, et l’autre dans son pantalon déboutonné. Son sourire est béat.

Comme Mao ou Lénine

Les pantoufles Mickey visent à souligner “ le côté histrion de l’homme politique ”, ont expliqué à la presse les artistes connus dans la péninsule pour avoir été le premier couple gay italien à se marier, en 2002 aux Pays-Bas.

Nous avons pensé à Berlusconi, son corps, l’idée que nous tous spectateurs nous sommes faite ces derniers années du dirigeant italien... enfermé dans un cercueil réservé dans la tradition chrétienne à la conservation des corps des saints, mais aussi, dans une perspective laïque, aux corps des puissants et des héros, comme Mao ou Lénine ”, ont-ils expliqué.

Pour eux, il s’agit de souligner “ le culte de la personnalité dont a été et dont Berlusconi sera peut-être encore l’objet dans les années à venir ”.